Flash Infos
Home » Départements » Hydrocarbures

Hydrocarbures

exploitation-hydrocarbure-uruguay

La Guinée Equatoriale est située au centre d´une dynamique province du pétrole en haut mer de l’Afrique de l’Ouest et maintenant est établie comme une importante nation productrice de pétrole. L´exploration vigoureuse pendant les années 1990, combinée avec un rapide développement des gisements pétroliers , a donné lieu à la production quotidienne de plus de 5 000 barils par jour en 1992, jusqu´à une moyenne

qu´excédait 410 000 bpj en 2012 . Parmi les développements les plus importants se trouve le champ Ceiba de Triton Energy qui a été découvert en Octobre 1999 et grâce à un plan de développement remarquablement rapide et techniquement excellent, en Novembre 2000 se produisait déjà le première pétrole .Ceiba définit un nouveau système pétrolier dans le Bassin de Rio Muni de la Guinée Equatoriale et le succès de l’exploration a conduit à la découverte des domaines du Complexe Okoumé , qui a commencé la production en 2008 . Récemment , en Juillet 2009, le Ministère des Mines de l´ Industrie et de l´ Énergie annonça l’approbation du Plan de développement d´Aseng dans le Bloc I. Formellement connu sous le nom Benita , Aseng fut découvert en 2007 en tant que réservoir de condensat de gaz . Par la suite , deux puits évalués furent forés dans la structure , au premier puits il y avait des identifications des ressources pétrolières et le deuxième détermina les limites du réservoir en aval-pendage .

L´accroissement initial du champ comprendra cinq puits sous-marins qui coulent vers une production flottante , stockage et un navire de déchargement ( FPSO ) où la production sera séparée . La zone productrice traditionnelle de la Guinée Equatoriale au large (offshore) de l’île de Bioko continue à se développer avec l´ augmentation de la production au champ Zafiro d’ Exxon Mobil et au champ Alba de Marathon .

La production , à partir du gisement de gaz condensat d´Alba, est actuellement entrain de nourrir une centrale du méthanol de 400 millions de dollars sur l’île de Bioko , une usine de gaz naturel liquéfié (GNL) de 1,4 milliard et a totalement supprimé la nécessité de torchage du gaz.

Les gisements développés pendant la période 1996 – 2011 sont de 1,1 milliard de barils : Exxon Mobil exploita le champ Zafiro, au large de l’île de Bioko qui s’est mis en production en 1996; la Compagnie Amerada exploita le champ Ceiba , qui a défini un nouveau système du pétrole au Bassin Rio Muni de la Guinée Equatoriale , se découvrit en 1999 et apporta une mise en production en Novembre 2000,

l´ Amerada aussi exploita le Complexe Okoumé , également dans le bassin du Rio Muni et commença la production en 2006 ;la compagnie Noble exploita le Champ Aseng, situé sur la partie équatoguinéene du bassin de Douala , au large de l’île de Bioko , découvert en 2007 et qui produisit le premier pétrole le 6 Novembre 2011.

Pendant les années 2000 la Compagnie Marathon exploita le gisement Alba a subi

d´un programme d’expansion significatif et ajoutant qu´actuellement produit plus de 800 millions de pieds cubes de gaz par jour , qui nourrissent l´usine de l´Atlantic Methanol Producing Company ( AMPCO ) et l’usine de gaz naturel liquéfié en Guinée Equatoriale (EGLNG ) . La construction de l’ usine de GNL et celle de méthanol ont éliminé totalement le torchage du gaz au champ . Le MMIE a déjà commencé à travailler sur un projet intégré de collecte de gaz pour capturer du gaz brin en Guinée Equatoriale et la région environnante, y compris la possibilité de construire une deuxième train de GNL et d’une usine pétrochimique sur l’île de Bioko et la construction d’une raffinerie de 20 000 barils par jour à Mbini sur la région continentale . D’autres projets futures comprennent la construction d’ une usine pétrochimique sur l’île de Bioko en utilisant du méthanol à partir de la plante d´AMPCO et la construction d’un terminal pétrole brut et de produits de stockage sur l’île de Bioko. . La production de pétrole domine aujourd’hui l’économie de la Guinée Equatoriale avec un rendement pétrolière qui représente plus de 70 % du bénéfice national et le secteur pétrolier est la force motrice derrière la croissance continue du PIB de la Guinée Equatoriale et le développement rapide du pays . Guinée Equatoriale dispose également d´un potentiel des minéraux pas assuré et de larges étendues de terres sont disponibles pour la location de l’exploration des minéraux . La production artisanale de l’or est bien établie et les travaux préliminaires d’exploration ont indiqué des possibilités de diamants et de colombo-tantalite en particulier . Les enquêtes complémentaires plus systématiques sont nécessaires pour évaluer le potentiel des minéraux de la région de Rio Muni . La 17ème session ordinaire du Sommet de l’Union Africaine s’est tenue à Malabo en Juin 2011 avec le Président de la Guinée Equatoriale S.E Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en tant que Président de l’Union africaine ( U.A) .

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone