Flash Infos
Home » Actualités/Evènements » Appel de l’APPA pour réduire la production de pétrole à niveau mondial
Appel de l’APPA pour réduire la production de pétrole à niveau mondial

Appel de l’APPA pour réduire la production de pétrole à niveau mondial

Les pays membres de l’Association africaine des producteurs de pétrole (APPA) ont approuvé la création d’une plateforme d’action pour réduire le volume de la production pétrolifère et provoquer ainsi la hausse des prix de cet hydrocarbure, qui ont subi une chute vertigineuse à cause des techniques de fracking.

Les États membres de l’Association africaine des producteurs de pétrole (APPA) se sont réunis pendant deux jours à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour analyser, parmi d’autres sujets, les problèmes concernant la chute des prix des hydrocarbures, qui touche notamment le budget national de tous ces États-là.

À la fin de la réunion du vendredi 3 avril, les représentants des dix-huit États présents ont signé et soutenu une déclaration finale, qui a été lu par Ousmane Doukoure, directeur de l’exploration et la production auprès du ministère du Pétrole de la Côte d’Ivoire.

 

Dans ce communiqué, l’APPA soutien la création d’une plateforme d’action conjointe pour réduire la production pétrolière et stabiliser le marché. Une initiative dirigée par l’Angola et l’Algérie, qui a été soutenu par tous les pays de l’association et aussi par la Guinée équatoriale. Par le biais de cette plateforme, les États producteurs africains chercheront le soutien des pays producteurs de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres pays afin de réduire le volume de production et favoriser ainsi la hausse et la stabilisation des prix.

Le ministre des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie de la Guinée équatoriale, Gabriel Mbega Obiang Lima, qui a participé à la réunion d’Abidjan, a déclaré à la presse son soutien à l’initiative et a montré la même préoccupation que tous les pays producteurs de la zone suite à la chute des prix.

 

« Nous révisons notre budget suite à la chute des prix du pétrole et c’est pour cela que nous avons soutenu ces initiatives, qui nous permettront d’étudier conjointement la manière de stabiliser les prix », a-t-il déclaré à la presse. Mbega Obiang Lima a également rappelé l’importance de diversifier les économies des différents États pour ne pas dépendre du pétrole, comme le gouvernement de la Guinée équatoriale fait actuellement.

 

La chute des prix, qui touche énormément les économies des pays de l’APPA, est due aux exploitations pétrolifères récentes, pour lesquelles il est utilisé une technique connue comme « fracturation hydraulique » ou fracking. Malgré les avertissements des éventuels risques écologiques de cette technique, c’est un fait que la production de pétrole a acquis une dimension de masse, grâce à l’application de cette forme d’exploitation dans des pays tels que les États-Unis.

L’APPA a été créée en 1987, à Lagos (Nigeria), et est intégrée par dix-huit pays, parmi lesquels la Guinée équatoriale.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone